miss karl grant graphiste e-learning digital learning formation e-formation pédagogie illustration interfaces UI design Ux design accessibilité photoshop illustrator
karl grant graphiste

Les 3 étapes du travail un·e

graphiste freelance:

 

Étape 1 : Le travail préparatoire à la création

• Les recherches
Étude de la demande du client, étude de sa clientèle cible et surtout étude de sa concurrence : parce que pour être visible il faut être différent !
Recherche graphique : ambiance, choix des couleurs, recherches des meilleurs typographiques, recherches d’illustrations et de photos adaptées…
• Les essais créatifs
Avant de montrer les propositions graphique à son client, le graphiste teste et expérimente des créations au crayon ou sur ses logiciels.
Il teste des ambiances graphiques différentes, les meilleures harmonies de couleurs, le style des illustrations, la taille et l’emplacement des éléments. Il imagine pour vous !
Ce temps d’expérimentation est souvent oublié alors qu’il peut prendre parfois plusieurs jours…

Étape 2 : La réalisation

• Un brief est un rendez-vous indispensable qui dure en général une heure et peut demander plusieurs échanges.
• Rédaction du devis
En tant que freelance, c’est le graphiste qui fait aussi ce travail ! Le devis va estimer le temps consacré à la réalisation du projet, calculer son montant global et les coûts secondaires.
Le graphiste rédige une cession des droits et ce d’après la diffusion et les cessions souhaitées par le client.
Souvent pour accompagner le tarif, le graphiste rédige les explications qu’il veut apporter à sa proposition.
A cela s’ajoute la rédaction et envoie des factures … et des relances comptables si nécessaires !
• Les modifications
Le graphiste soumet sa création  et le client peut demander des modifications ou ajustement.
C’est une nouvelle phase de travail ou le graphiste doit refaire des nouvelles recherches et doit être capable de répondre à la demande du client.
En général on stipule dans le devis le nombre d’aller-retour pour que l’impact du coût du graphiste soit limité et justifié.
• La gestion de projet
N’oubliez pas que le graphiste travaille avec le client et que des questions des 2 parties vont prendre du temps en échanges !
• La création et déclinaison
C’est le cœur du travail du graphiste ! Ce temps de travail dépend de la complexité du projet, des années d’expériences du graphiste, de l’aisance du graphiste selon le sujets à traiter, des outils utilisées…
Le graphiste fera aussi les déclinaisons de la création pour d’autres supports se qui prend aussi du temps car ne peut pas être automatisé. Exemples : déclinaison en une ou plusieurs autres langues, des fichiers pour l’imprimeur, pour le site internet, les réseaux sociaux, la vidéo, etc.
• La préparation des fichiers
Quand la création est finie et que le client a validé les créations, le graphiste doit encore travailler plusieurs heures pour fournir les fichiers pour les remettre à l’imprimeur ou aux équipes de développement (site internet, ou réseaux sociaux)…
Le graphiste peut aussi être en charge du suivi de l’impression avec l’imprimeur ou la mise en ligne de vos visuels et cela aussi coûte de l’argent !

Étape 3  : La gestion entrepreneurial

Comme toute entreprise le graphiste freelance à des frais professionnels, des cotisations et des impôts à payer…

En conclusion le travail d’un·e graphiste n’est pas gratuit !

Intégrez le coût du travail d’un·e graphiste à votre budget pour que votre image de marque ne soit pas la même que celle de votre concurrent !

Share This